Changements des règles du jeu en Foot décidé par la FIFA

429

L’International Football Association Board (IFAB) qui établit les règles du football, s’est réunie ce vendredi et a décidé de certains changements de règles dont le principal concerne les fautes de main. Explications !

Les fautes de main et les pénalty

regles-du-jeu-footLes règles sur les mains qui suscitent tant de controverses jour après jour cela s’est encore vu lors du contact du joueur du Barça Clément Lenglet lors de la demi finale de la coupe d’Espagne. L’IFAB, qui fait rapport à la FIFA, a annoncé dans une déclaration la nouvelle interprétation du règlement parce qu’il “n’a pas toujours été cohérent en raison d’une interprétation incorrecte de la règle”.

L’IFAB affirme désormais que tout contact de la balle avec la main ou le bras ne constitue pas une infraction. Le grand changement dans cette clarification de l’IFAB, qui entrera en vigueur à partir de la saison 2021-22, est que si un contact  accidentel avec la main ou le bras d’un co-équipier d’un joueur conduit à un but, ce ne sera plus considérée comme une faute. En d’autres termes, si l’action implique un rebond sur la main d’un coéquipier, tant que cette main n’appartient pas au buteur en question.

L’IFAB a identifié trois cas dans lesquels un “hands” devrait être considérée comme une infraction :

  1. Premièrement, lorsqu’un joueur touche délibérément la balle avec sa main ou son bras, en la déplaçant vers la balle.
  2. Deuxièmement, si un joueur touche la balle avec sa main ou son bras alors qu’il a agrandi son corps de façon anormale. Un joueur est considéré comme ayant rendu son corps anormalement grand lorsque la position de sa main ou de son bras n’est pas une conséquence du mouvement du corps du joueur ou n’est pas justifiable par celui-ci dans cette situation spécifique. L’IFAB précise que la détermination du caractère naturel ou non de la position du corps est laissée à la discrétion de l’arbitre.
  3. Le troisième cas dans lequel il est considéré comme fautif se rapporte à la question de savoir si le jeu aboutit à un but dans le but adverse : si un joueur se sert directement de sa main/bras, même si c’est accidentel ; ou immédiatement après que le ballon a touché sa main/bras, même si c’est accidentel. En d’autres termes, si un joueur marque avec sa main, même si c’est accidentel, l’infraction est sifflée ; mais s’il marque après un rebond accidentel dans la main d’un coéquipier, ce n’est pas le cas.

D’autres clarifications ont été approuvées pour la saison prochaine, notamment que le bras se termine au bas de l’aisselle et que cela doit être utilisé pour juger si un joueur est en position de hors-jeu.

Le hors-jeu

La règle du hors-jeu dite Wenger est aussi en cours de révision et fait référence à l’attaquant qui est en avant, mais avec une partie de son corps avec laquelle il peut marquer un but, dans la ligne du dernier défenseur. L’étude réalisée par la Premiership indique que le hors-jeu serait réduit de moitié. En outre, il y a la possibilité d’utiliser la position de hors-jeu semi-automatique), quelque chose qui a déjà été testé et qui fait référence aux lignes de lancer.

Il se peut même que l’on détermine que cinq ou six centimètres ne sont pas hors-jeu. Tout est à l’étude”, ont-ils déclaré à la fin de l’Assemblée.

Les remplacements et changements

L’IFAB s’est également penché sur la modification temporaire de la loi 3, qui permet aux équipes d’utiliser jusqu’à cinq remplaçants lors des matches des compétitions de haut niveau pour les compétitions de clubs se terminant le 31 décembre 2021 et compétitions d’équipes nationales se terminant le 31 juillet 2022. Les membres ont convenu que l’impact actuel de la pandémie rend nécessaire la poursuite de la décision.

Changement en cas de commotion cérébrale

Enfin, l’IFAB a confirmé que la décision de lancer des essais d’un changement supplémentaire après avoir subi un coup de commotion cérébrale a été approuvée après consultation du groupe d’experts composé d’éminents spécialistes de la médecine et du football. Les essais, qui devraient se poursuivre jusqu’en août 2022, ont déjà été introduits dans des compétitions internationales et nationales dans le monde entier.

Conclusion

Espérons que ces règles permettent d’éviter les hors-jeu sifflé alors qu’ils sont discutables pour le beau jeu et qu’à l’œil l’attaquant est sur la même ligne que le défenseur.

Espérons aussi que les poléméqiues sur les pénaltys ne seront plus aussi nombreuses.

You might also like

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More