Retour sur l’histoire du FC Barcelone

Source : papinade.com
959

Le FC Barcelone est sans aucun doute l’un des clubs le plus populaire du monde.Le club possède l’une des plus belles vitrines du monde en termes de trophées. Retour sur l’histoire du club en détails.

Historique du club

Le FC Barcelone fut créé en 1899 par un groupe de jeunes étrangers vivant à Barcelone. La fondation du Club a coïncidé avec une époque où les gens s’intéressaient au football en Catalogne. Gamper, le fondateur du Club, a été l’inspiration et la force motrice des 25 premières années du Club. Son engagement envers le FC Barcelone allait bien au-delà de son rôle de joueur, de directeur et de président.

Source : https://www.fcbarcelona.fr

Joan Gamper est arrivé à Barcelone en 1898 pour des raisons professionnelles. Pendant son temps libre, il jouait au football avec un groupe d’amis à Bonanova.

En octobre 1899, Gamper a placé une annonce dans le magazine Los Deportes pour trouver des joueurs intéressés par la formation d’une équipe de football.

Le 29 novembre 1899, Gamper et onze autres hommes (Otto Kunzle, Walter Wild, John, William Parsons, Otto Maier, Lluís d’Ossó, Bartomeu Terradas, Enric Ducal, Pere Cabot, Carles Pujol et Josep Llobet) se sont réunis au gymnase Solé pour former une association qui portera le nom : Futbol Club Barcelona.

La copa macaya, le premier trophée

La Copa Macaya a été le précurseur du championnat de football catalan. Elle a été lancée en 1900 par Alfons Macaya, président de l’Hispania Club, lorsqu’il a annoncé son intention d’organiser une compétition entre les équipes catalanes. Le trophée est une œuvre d’art exceptionnelle, mais malheureusement la Copa Macaya a disparu un an après la création du championnat catalan.

En novembre 1908, le Club se débat avec seulement 38 membres qui sont sur le point d’abandonner le projet. Gamper est déterminé à maintenir le Club à flot et, pour la première fois, il devient président.

Le club a connu une croissance rapide. Le nombre de membres est passé de 201 en 1909 à 2 973 en moins de dix ans. Au cours de ces années, le Barça a construit des bases solides afin de définir le type de club de football qu’il voulait être. Cela a permis de dépasser le rêve initial du groupe d’amis qui l’avait fondé en 1899.

Les premiers titres nationaux et internationaux

Pendant quatre saisons, de 1909 à 1913, le Club a remporté trois coupes d’Espagne et quatre Coupes des Pyrénées, qui ont été le premier tournoi international auquel le Barça a participé. Des équipes de Catalogne, du Pays basque et du sud de la France ont participé à cette compétition.

Les joueurs qui ont battu Madrid lors du championnat d’Espagne en 1910 ont reçu un accueil de héros à la station Passeig de Gràcia, la foule les suivant jusqu’au bâtiment où le dîner de fête a eu lieu. À partir de 1909, le stand de boissons Canaletes, au centre de Barcelone, est devenu le lieu où les résultats du football étaient annoncés. Depuis lors, les supporters se rassemblent là-bas pour célébrer les succès du Barça.

L’écusson actuel

Source : https://3dwarehouse.sketchup.com

Le Club a organisé un concours pour choisir un nouveau design ; le résultat, avec de légères modifications, est l’insigne que nous connaissons aujourd’hui, et a été conçu par Santiago Femenia. Le dessin est représentatif de l’identité du Club. Il comporte la croix de Saint-Georges et les quatre bandes de la Senyera, le drapeau catalan.

PAULINO ALCÁNTARA, un joueur pas comme les autres

Paulino Alcántara, originaire des Philippines, a joué sa première saison en 1911-12, à l’âge de quinze ans seulement. Il est sans doute le premier joueur vedette du Barça et le meilleur buteur du club jusqu’à l’arrivée de Leo Messi. Il a marqué 369 buts en 357 matches, soit une moyenne de plus d’un but par match. On dit que son coup de pied était si puissant qu’il pouvait passer à travers le filet de but.

La domination locale

La saison 1908-1909 a marqué le début de la domination du FC Barcelone dans le championnat catalan. En 1919, le Barça avait remporté le titre à cinq reprises, le point culminant ayant été atteint en 1909/10, lorsque l’équipe a remporté tous ses matches.

Dans les années 1920, le FC Barcelone continue d’attirer de nombreux supporters et est considéré comme une équipe de rêve, composée de joueurs vedettes qui deviennent les premières idoles du Barça, tels que Samitier, Alcántara, Zamora, Sagi, Piera et Sancho.

Cette équipe légendaire a vu son nombre de supporters augmenter, ce qui a “incité” la construction du terrain de football de Les Corts, en 1922 ; ce fut le premier grand stade du Barça. En 1923, le club comptait plus de 10 000 membres.

Les matchs disputés contre l’autre équipe de Barcelone, l’Espanyol, le plus grand rival du Barça à l’époque, étaient toujours très attendus par les supporters qui suivaient l’équipe dans tous ses matches. L’équipe a connu de nombreuses années de succès sur le terrain de football de Les Corts.

Zamora, un des plus grands gardiens

Source : the100.ru

Ricardo Zamora, surnommé “el Diví” (le Divin), a laissé une grande impression bien qu’il n’ait joué que trois saisons comme gardien de but et il est considéré comme l’un des plus grands dans cette position dans l’histoire du club. Il a fait ses débuts en 1919.

Samitier était connu sous le surnom de “home llagosta” (homme homard) en raison de ses acrobaties sur le terrain et était la première grande idole du football catalan. Il est devenu une figure de la société et a souvent été vu aux côtés d’artistes comme Carlos Gardel et Maurice Chevalier.

Stade des Corts, le premier terrain

Le stade des Corts, inauguré le 20 mai 1922, a été le théâtre de la première expansion du Club et de son âge d’or. C’était l’un des meilleurs terrains de football d’Europe à cette époque. Il a été conçu par Santiago Mestres et Josep Alemany, et a coûté au total 991 984,05 pesetas. Il avait une capacité initiale de 22 000 spectateurs et des agrandissements successifs ont triplé cette capacité pour atteindre 60 000 personnes. Le terrain de football de Les Corts a connu trois décennies d’espoir et de gloire.

La victoire la plus importante de la décennie est la finale du Championnat d’Espagne (Copa del Rey) en 1928. Lors de cette finale, qui s’est déroulée à Santander, le Barça a battu la Real Sociedad (3-1), après que les deux premiers matches se soient soldés par un match nul. Le gardien de but, Plattkó, a été gravement blessé pendant le match et a été le héros du jour.

Le premier titre de champion

Le 12 février 1929, une nouvelle compétition commence : la Ligue. En quelques années seulement, cette compétition deviendra le championnat par excellence du football espagnol. Elle dura quatre mois et demi et le FC Barcelone fut le premier champion avec vingt-cinq points, soit deux de plus que le Real Madrid, qui termina à la deuxième place. Manuel Parera a eu l’honneur d’être le premier buteur de l’équipe dans la Ligue espagnole. Cependant, cette victoire n’a pas été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme à l’époque, car les amateurs de football pensaient que la Ligue était une compétition insignifiante. En tout cas, le bilan du club dans cette décennie dorée est extraordinaire avec huit championnats catalans, cinq championnats espagnols et un titre de champion.

Les années 1930 ont été marquées par l’instabilité politique et la crise générale, qui ont inévitablement eu des répercussions sur le FC Barcelone. Au cours de cette décennie, le club a connu de nombreux événements cataclysmiques, dont la mort de son fondateur, la Seconde République espagnole, la guerre civile espagnole et l’assassinat de son président, Josep Suñol.

Au revoir Joan Gamper

Source : https://blaugranesblog.com

Le 30 juillet 1930, le Barça reçoit la pire nouvelle qu’il n’ait jamais eue : Joan Gamper s’est suicidé à cause de problèmes personnels. Le fondateur du club, un homme d’affaires et sportif dynamique, responsable de la création et du développement d’un club de football unique, était décédé, à l’âge de 52 ans seulement. La disparition du fondateur du FC Barcelone était de mauvais augure pour les années à venir.

En juillet 1935, le nouveau président, Josep Suñol i Garriga, fait savoir qu’il croit aux idéaux politiques fondés sur le nationalisme catalan. En utilisant la devise “Sport et citoyenneté”, il a souligné le lien entre la société et le sport au FC Barcelone.

Un succès limité

Le football occupait alors la deuxième place après les événements politiques et sociaux et la fréquentation de la majorité des matchs aux Corts en a souffert. L’équipe n’était pas celle qui avait ébloui des années auparavant et la réalité était que le FC Barcelone n’avait pas réussi à remporter un seul championnat de la Ligue ou une seule Copa à cette époque. Il fallait se contenter de victoires dans le championnat catalan.

Avec Suñol à la présidence, l’économie du club a connu une légère amélioration et le Barça s’est lancé dans une nouvelle politique sportive avec l’achat de joueurs prometteurs. La guerre, cependant, constitue un revers majeur pour l’avenir apparemment plus prometteur de l’équipe.

Le 6 août 1936, Josep Suñol est assassiné près de Madrid. Dans l’une des périodes les plus difficiles jamais vécues par la Catalogne et l’Espagne, le Club était sans président et en pleine révolution.

La ligue méditerranéenne appartient à Barcelone

Pendant la saison 1936/37, la Fédération catalane de football a organisé un tournoi auquel ont participé six équipes catalanes et quatre valenciennes. La compétition a eu lieu à la place du tournoi de la Ligue, qui avait été annulé à cause de la guerre et le FC Barcelone est devenu le champion de la Ligue méditerranéenne.

Les moments les plus difficiles vécus par le club de football du FC Barcelone ont été les premières années de l’après-guerre. Le club a atteint un point où il a presque cessé d’exister.

Après la guerre, le FC Barcelone a connu des moments terribles de difficultés sociales, économiques et sportives. L’équipe n’avait pas assez de joueurs et une bombe larguée par les forces aériennes fascistes avait détruit le siège du club. Il était temps de repartir à zéro.

L’arrivée de César

Source : https://www.fcbarcelona.fr

Les bouleversements de la guerre étant terminés, l’équipe s’est renforcée de deux joueurs qui seront déterminants dans les années à venir : César Rodríguez et Mariano Martín. César a été l’un des grands buteurs de la longue histoire du Barça. Il a fait 456 apparitions dans l’équipe et a marqué 304 buts. Il s’est rendu célèbre par ses têtes plongeantes sur les corners, dont beaucoup se sont retrouvées au fond des filets. Quelques années plus tard, l’équipe a été renforcée par l’arrivée d’Estanislau Basora, l’un des meilleurs ailiers du Barça, et d’Antoni Ramallets, pour beaucoup le meilleur gardien de but de l’histoire du club.

La contribution de Josep Samitier au Barça ne s’est pas limitée à sa performance exceptionnelle en tant que joueur. En 1944, il entame une étape importante en tant que manager de l’équipe. Sous la direction de Samitier, le FC Barcelone remporte la Ligue espagnole en 1944-45. Il n’avait plus remporté le titre depuis 1929.

Premier titre européen

La saison 1948-49 a vu le Barça remporter la Coupe latine, son tout premier titre européen. Cette compétition était organisée par la FIFA et était le précurseur de la Coupe d’Europe. Les équipes finalistes de France, d’Italie, du Portugal et d’Espagne ont joué pour la trophée. En 1949, les équipes participantes étaient le Stade de Reims, Turin et le Sporting Club de Portugal. Le FC Barcelone a battu le Sporting en finale avec une victoire 2-1.

50 ans du club

Le 50e anniversaire du Club a coïncidé avec une période de grand succès, et la prise de conscience par le Club qu’il s’était remis de la guerre civile. À cette époque, le FC Barcelona a connu une période de croissance et comptait un total de 24 893 membres. La fondation du club a été commémorée par une série d’événements et un tournoi de football à trois, entre le Barça, le Boldklub du Danemark et le Palmeiras du Brésil. Le Barça a remporté le tournoi.

L’Uruguayen Enrique Fernández, qui avait joué au Barça avant la guerre, a dirigé l’équipe pendant trois saisons, ce qui lui a valu deux titres consécutifs de champion d’Espagne en 1948 et 1949. Fernández utilisait une tactique basée sur l’attaque, qui plaisait aux supporters du Barça.

L’ère Kubala

Source : https://www.fcbarcelona.fr

Dans les années 1950, le nombre de membres du club a considérablement augmenté grâce au “facteur Kubala” et à la construction d’un nouveau stade qui aurait une capacité deux fois supérieure à celle de l’ancien terrain des Corts. Les 26 300 membres de 1950 sont passés à 52 791 en 1961, soit une augmentation d’un peu plus de 100 %.

L’arrivée de Ladislao Kubala a joué un rôle important dans les succès du Barça, et il est devenu une idole pour les supporters du Barça. Les victoires de l’équipe et le légendaire Kubala ont été des facteurs clés pour gagner la fidélité des supporters. Le Barça devient de plus en plus important dans la société catalane.

Kubala le héros de la décennie

Josep Samitier, le secrétaire technique du club, a fait venir Kubala à Barcelone. C’était un joueur qui allait changer l’histoire du Barça et qui est devenu légendaire parmi les fans du Club. Le football spectaculaire de l’équipe lui a permis de dominer le football espagnol et de briller également en Europe.

5 trophées en une saison

L’équipe sensationnelle du Barça pendant la saison 1951/52 lui a permis de remporter cinq trophées différents : la Ligue, la Coupe d’Espagne, la Coupe latine, la Copa Eva Duarte et la Copa Martini Rossi. L’équipe de la Coupe Five avait une ligne d’attaque légendaire. C’était son équipe : Ramallets, Seguer, Biosca, Segarra, Gonzalvo III, Basora, César, Kubala, Moreno et Manchón.

L’arrivée de Luis Suárez en 1954 renforcera encore l’une des meilleures équipes de l’histoire. C’était un joueur exceptionnel qui a apporté des moments de grande joie au Club. En 1960, en tant que joueur du Barça, Luis Suárez a remporté le Ballon d’Or. À ce jour, il reste le seul joueur espagnol à avoir remporté cette récompense.

Ouverture du Camp Nou

Source : https://www.mundodeportivo.com

Les travaux de construction du Camp Nou ont commencé en 1955 et ont été achevés deux ans plus tard. Le terrain a été inauguré sous la présidence de Francesc Miró-Sans, le 24 septembre 1957. Différents actes de célébration ont eu lieu lors de la cérémonie d’inauguration, dont un match contre une sélection de joueurs de Varsovie. Le Barça a connu sa première victoire dans le stade, 4-2. L’attaquant paraguayen Eulogio Martínez a marqué le premier but.

Le stade avait une capacité initiale de 99 053 spectateurs. Aujourd’hui, le Camp Nou est le stade ayant la plus grande capacité d’accueil en Europe, avec 99 354 spectateurs.

L’arrivée de Helenio Herrera

L’arrivée d’Helenio Herrera au Barça en 1958 signifie que la compréhension du football a changé de façon révolutionnaire.

Herrera, connu sous le nom de “HH”, a mis sur pied une équipe extraordinaire composée de talents étrangers et catalans. Les nouvelles idoles de l’équipe sont à nouveau hongroises : Sandor Kocsis et Zoltan Czibor ont joué aux côtés d’Eulogio Martínez et d’Evaristo. L’équipe comprenait également des joueurs locaux comme Gensana, Gràcia, Vergés, Tejada, Olivella et Segarra. Cette formidable équipe a remporté le titre de champion au cours des saisons successives ainsi qu’une Copa del Rey et une Coupe des foires.

Les succès sportifs irréguliers et l’austérité économique, en partie due à la construction du Camp Nou, ont empêché le club de signer de grands joueurs, ce qui s’est reflété dans les résultats du Barça.

Dans les années 1960, le football a été diffusé pour la première fois à la télévision. Le premier match en Catalogne a été diffusé en 1959. Les téléviseurs étant très chers, les premiers matchs du Barça diffusés à la télévision ont été suivis par une foule de personnes devant les magasins qui vendaient des téléviseurs, ou dans les bars et restaurants de toute la Catalogne.

Adieu à la génération dorée

Source : https://en.todocoleccion.net

L’époque des cinq Coupes et celle d’Helenio Herrera sont définitivement terminées. À la fin de la saison, le départ de László Kubala rend encore plus évident le fait que la gloire du Barça est terminée. Le départ d’Antoni Ramallets, le grand gardien de but, suivi de Tejada et Czibor, est une preuve supplémentaire du déclin du Barça. Le départ de Segarra en 1964 a marqué la fin de la génération dorée.

Més que un club

Le futur président du Barça, Narcís de Carreras, lors de son discours d’acceptation le 17 janvier 1968, a déclaré que “Barcelone est quelque chose de plus qu’un club de football”. Peu de temps après, cela a donné naissance à la devise “Le Barça est plus qu’un club”.

Le décès de Julio César

La mort soudaine du footballeur Julio César Benítez, âgé de 27 ans, le 6 avril 1968, a été l’un des jours les plus tristes jamais vécus par les supporters du Barça. Sa mort a été un coup dur pour ses coéquipiers et pour les supporters, à une époque où le Barça n’était pas très performant. Elle est survenue la veille d’un match Barça-Madrid, qui a été annulé. Des milliers de personnes sont venues rendre un dernier hommage à Benítez alors qu’il était étendu au Camp Nou. Parmi les personnes en deuil se trouvaient des supporters du Barça, ainsi que des supporters d’autres équipes.

LA “FINALE DES BOUTEILLES”

La finale de la Coupe d’Espagne, qui s’est déroulée au Santiago Bernabéu contre le Real Madrid, est entrée dans l’histoire comme “la finale de la bouteille”. Ce nom est dû à un incident qui s’est produit à quelques minutes de la fin du match, lorsque des spectateurs ont jeté des bouteilles en verre sur les joueurs du Barça. Malgré l’atmosphère hostile, le Barça a battu le Real Madrid 0-1 dans une victoire héroïque.

En 1969, Agustí Montal Costa remporte les élections et devient président du Club. En 1973, Montal a été réélu président bien que seuls les représentants des membres aient pu voter.

L’explosion de la corruption associée aux joueurs étrangers qui falsifiaient les certificats de naissance afin de revendiquer l’héritage espagnol et d’être admis dans le football espagnol a fait qu’il est devenu possible de signer des joueurs étrangers. Le rêve du Barça de signer Johan Cruyff commença à devenir une réalité.

La signature de Johan Cruyff

Source : https://www.footballwhispers.com

Pour mettre fin une fois pour toutes au mauvais sort du Club, il fallait un joueur vedette pour susciter l’intérêt des fans. Le choix s’est porté sur Johan Cruyff, l’attaquant néerlandais qui avait triomphé dans toute l’Europe avec l’AFC Ajax d’Amsterdam : Cruyff, à l’époque, était considéré comme le meilleur joueur du monde. Le 13 août 1973, Cruyff rejoint le Barça. Il devient le leader d’une équipe talentueuse, dirigée par Rinus Michels, qui ramène le Camp Nou à sa gloire d’antan. Cruyff a fait preuve d’un style de jeu intelligent et d’une superbe technique.

La star néerlandaise est entrée dans l’histoire pour quelques moments inoubliables, comme son but mémorable contre l’Atlético de Madrid le 23 décembre 1973. Cruyff s’est envolé pour intercepter le ballon du Rexach et battre le gardien de but, Reina.

5-0 au BERNABÉU

L’équipe a commencé à remonter dans le classement et les victoires du Barça ont commencé à s’accumuler. Le Barça remporte la Ligue espagnole après avoir battu le Sporting de Gijón 2-4. Il reste encore cinq matches à disputer, mais la Ligue est déjà gagnée, après quatorze ans de frustration pour le Barça.

L’ascension vertigineuse de l’équipe dans le championnat au cours de la saison 1973-74 comprend un match spectaculaire disputé au stade Santiago Bernabéu, le 17 février 1974. Le Barça a pris d’assaut le terrain et a remporté le match 0-5, avec une équipe composée de Mora, Rifé, Costas, De la Cruz, Torres, Juan Carlos, Rexach, Asensi, Cruyff, Sotil et Marcial.

Le Barça et la Catalogne

Sous la présidence d’Agustí Montal i Costa, le FC Barcelona a mis en œuvre une politique visant à renforcer l’identité catalane du club, malgré les limites imposées par la dictature franquiste. En 1972, la langue catalane est à nouveau diffusée par les haut-parleurs du Camp Nou et le bulletin du Club commence à utiliser le catalan. En 1973, le Club a rétabli son nom d’origine : Futbol Club Barcelona. En 1975, le catalan a été rétabli comme langue officielle du Club. La même année, le FC Barcelone a rejoint le Congrès de la culture catalane.

L’engagement du FC Barcelone en faveur de l’identité catalane a été clairement exprimé le 13 avril 1977 lorsque l’Assemblée des représentants a demandé un statut d’autonomie pour la Catalogne.

L’incroyable victoire à Bâle en mai 1979, lorsque le Barça a remporté pour la toute première fois la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, a permis au FC Barcelone de retrouver les premières places des grands clubs mondiaux. C’était la première grande victoire sous la présidence de Josep Lluís Núñez.

Des années rythmées de hauts et de bas

Au cours des années 1980, le FC Barcelone a connu une alternance de hauts et de bas, influencée par les résultats des matchs, les performances des joueurs vedettes et d’autres questions sans rapport avec le sport.

Cette décennie a vu l’arrivée de footballeurs fantastiques – dont Quini, Maradona, Schuster, Alexanco, Julio Alberto, Urruti, Marcos… et d’une série de dirigeants aux visions très différentes du football, Helenio Herrera, Lattek, Menotti, Venables… C’est également à cette époque qu’apparaissent les premiers contrats de plusieurs millions et que les droits de télévision commencent à influencer les affaires financières du club. L’organisation s’agrandit avec l’extension du Camp Nou et une augmentation spectaculaire du nombre de membres, qui passe à plus de cent mille.

Président Nunez

Source : https://www.fcbarcelonanoticias.com

Le 6 mai 1978, les premières élections de la nouvelle période démocratique ont eu lieu. Tous les membres ont pu choisir librement leur président. Josep Lluís Núñez est élu, avec la campagne “Ouvrons le Barça”. Núñez insiste sur son objectif de rendre le Club plus accessible à ses membres, et sur la nécessité de redresser la situation financière du Club.

Première coupe des vainqueurs de la coupe

Le 16 mai 1979, le Barça remporte la Coupe des vainqueurs de coupe contre le Fortuna Düsseldorf (4-3), dans un match épique qui se termine par une prolongation. Un groupe impressionnant de quelque 30 000 supporters du FC Barcelone a accompagné l’équipe jusqu’à sa victoire. La victoire du titre européen a suscité une fête sans précédent dans les rues de Barcelone et dans d’autres villes catalanes. Les champions ont reçu un retour sensationnel à la maison, avec deux joueurs particulièrement enthousiastes : Johan Neeskens, qui quittait l’équipe, et Migueli, qui avait joué la finale avec une clavicule cassée.

L’enlèvement de Quini

Le 1er mars 1981, le meilleur attaquant de l’équipe, Enrique Castro, “Quini”, a été enlevé devant sa propre porte. Sa captivité a duré 25 jours, pendant lesquels les membres de l’équipe se sont ralliés les uns aux autres. L’enlèvement de Quini a eu un impact émotionnel énorme sur l’équipe. Privée de son attaquant, l’équipe a été obligée de continuer à jouer en Ligue, mais a perdu toute chance de remporter le titre. Les supporters du Barça ont organisé une manifestation de masse pour la libération de Quini, qui a finalement eu lieu le 25 mars.

La signature de Maradona

Source : www.sport-vintage.com

L’une des opérations les plus complexes et les plus coûteuses menées par le FC Barcelone a eu lieu à l’été 1982 avec la signature de Diego Armando Maradona, qui était alors considéré comme le meilleur footballeur du monde. Maradona, connu sous le nom de “El Pelusa”, était un maestro de mouvements et de buts inoubliables. L’attaquant argentin était un prodige du football, avec son pied gauche magique, ses changements de rythme, sa vitesse et ses dribbles. Cependant, son passage au Barça a été gâché par la malchance. En deux ans, il a souffert d’une hépatite et d’une grave blessure. Ces malheurs font que les supporters ne peuvent pas profiter sans interruption de son talent exceptionnel. Maradona a quitté le Club en 1984.

Deuxième victoire de la coupe des vainqueurs de la coupe au Camp Nou

Le 12 mai, le Barça a remporté sa deuxième Coupe des vainqueurs de coupe ; la finale a été jouée au Camp Nou contre le Standard de Liège (2-1), avec des buts de Simonsen et Quini. Le Barça perd la Ligue espagnole lors des derniers matches de la saison 1981/82, alors que la victoire semblait imminente. L’équipe de Lattek avait également été éliminée de la Coupe d’Espagne avant les quarts de finale.

“URRUTI, JE T’AIME”

Le 24 mars 1985, le Barça a remporté le titre de champion à quatre matches de la fin grâce à une victoire 2-1 à Valladolid. Un penalty accordé au Barça à la 88e minute aurait pu empêcher l’équipe de remporter le titre. Urruti a sauvé le tir de “Mágico” González et le Barça est devenu champion de la Ligue pour la première fois en onze ans. Le gardien de but basque est entré dans l’histoire du club. Le match a été retransmis sur Catalunya Ràdio, avec un commentaire de Joaquim Maria Puyal. En voyant le gardien de but s’arrêter, il s’est exclamé à plusieurs reprises “Urruti, je t’aime”. Ces mots sont venus marquer le moment culminant d’une Ligue que le Barça voulait absolument gagner.

Crise footballistique

Malheureusement, l’équipe entraînée par Terry Venables n’a pas pu être à la hauteur de cette mémorable campagne de 1984/85. L’année 1986 a été marquée par la déception de la défaite à Séville en finale de la Coupe d’Europe contre le Steaua Bucarest. Deux ans plus tard, les mauvais résultats ont entraîné une crise sur le terrain qui a nécessité de profonds changements dans l’équipe.

A partir de 1988, avec Cruyff comme manager, le Barça est à nouveau associé à l’excellence du football et aux succès sportifs. Le conseil d’administration, présidé par Josep Lluís Nuñez, s’est attaché à constituer une équipe de footballeurs capable de susciter l’enthousiasme et de réaliser de bonnes performances. Le Camp Nou commence à se remplir à nouveau.

4 Titres consécutifs

Source : https://tribuna.com

Le FC Barcelone a réussi à remporter quatre championnats consécutifs de la Ligue espagnole, entre 1990 et 1994. La victoire de la Coupe d’Europe en 1992 a été le point culminant de cette période, qui a été caractérisée par le jeu et le style d’attaque à une touche de balle de l’équipe et par la mentalité de vainqueur des joueurs de Cruyff.

Connus sous le nom de “Dream Team” du football européen, les joueurs suivants sont entrés dans l’histoire du club : Zubizarreta, Bakero, Begiristain, Laudrup, Koeman, Stoichkov, Romário, Eusebio, Nadal, Guardiola, Amor, Juan Carlos, Ferrer, Nando, Julio Salinas, Serna, Alexanko et Goikoetxea.

Emmenée par le duo Cruyff-Rexach, l’équipe a enfin tiré un trait sur son passé trouble ; le Barça est devenu l’un des plus grands noms du football mondial.

Le retrour de Cruyff

“Je connais le Club et je ne veux pas que l’histoire se répète. Si nous voulons que les choses changent, nous devons changer l’histoire”. Ces mots ont mis en route l’ère Cruyff, marquée par un changement de philosophie. La tactique de l’équipe a été modifiée pour intégrer le “football total” de l’entraîneur néerlandais Rinus Michels. La gestion de l’équipe a également changé, devenant la responsabilité exclusive du manager. Avec Cruyff, le Barça connaît une ère glorieuse. Le palmarès de Cruyff comprend une Coupe d’Europe, quatre championnats de la Ligue espagnole, une Coupe des vainqueurs de coupe, une Copa del Rey et quatre Supercoupes espagnoles. Il a également été chargé d’introduire les “rondos” (un cercle de joueurs qui se passent le ballon, tandis qu’un autre, au centre, essaie de l’attraper) dans les entraînements de l’équipe.

Troisième coupe des vainqueurs dela coupe d’europe

Le 10 mai 1989, des buts de Salinas et de López Rekarte ont conduit le FC Barcelone à une victoire 2-0 contre l’UC Sampdoria de Gênes. Plus de 25 000 supporters se sont rendus en Suisse pour soutenir l’équipe. Le nouveau Barça de Cruyff remporte la troisième Coupe des vainqueurs de coupe du club. Après des années de désillusion, les supporters sont retournés à Canaletes et à la Plaça Sant Jaume pour célébrer la victoire de la meilleure équipe de football.

Les adieux de Migueli

Migueli occupe une place privilégiée dans l’histoire du club, étant le deuxième joueur à avoir porté le plus souvent le maillot du Barça (553), seulement battu par Xavi. Il a également été l’un des meilleurs défenseurs centraux à avoir jamais joué pour le FC Barcelone. Le 5 septembre 1989, “Migueli” a porté les couleurs du Barça pour la dernière fois lors d’un match où le Barça a battu l’équipe nationale de football bulgare. Migueli a joué pour la dernière fois pour le FC Barcelone après seize saisons, aux côtés de figures légendaires comme Cruyff (qui a marqué un but) et Rexach.

Un rêve devenu réalité

Le rêve est devenu réalité le 20 mai 1992 au stade de Wembley à Londres, lorsque le Barça a battu l’UC Sampdoria de Gênes. Le cours de l’histoire du FC Barcelone a changé à jamais. La dernière instruction de Johan Cruyff à ses joueurs avant qu’ils n’entrent sur le terrain a été “Sortez et profitez-en”. Le match s’est terminé par une prolongation après un match nul sans but. À la 111e minute, le brillant coup franc de Ronald Koeman a permis au Barça de remporter sa première victoire en Coupe d’Europe. 25 000 supporters ont accompagné l’équipe à Wembley. Un million de personnes sont descendues dans les rues de Barcelone pour accueillir les champions d’Europe chez eux.

Quatre titres de champions consécutifs

La Ligue espagnole était le seul titre qu’il restait à Cruyff à remporter, ayant déjà gagné la Coupe des vainqueurs de coupe (1989) et la Copa del Rey (1990). Le Barça s’est montré à la hauteur de l’événement. Non seulement il a gagné la Ligue, mais il a également remporté quatre championnats d’affilée (1991, 1992, 1993, 1994). Les trois dernières ont été remportées lors du dernier match de la saison. Aujourd’hui encore, l’une des images les plus marquantes de la “Dream Team” est celle des footballeurs sur le terrain, attendant les résultats des matchs de leurs rivaux. Malheureusement, la série des titres de champion a pris fin au cours des deux saisons suivantes.

Peu d’organisations atteignent leur centième anniversaire, car il faut pour cela de la cohérence et de la continuité. L’objectif du centenaire du FC Barcelone était de célébrer le lien entre un passé glorieux et un nouvel espoir pour l’avenir.

Les événements commémoratifs ont été l’occasion d’un épanouissement du sentiment du Barça, et ont offert une occasion émouvante de passer une année à se pencher sur la fière histoire du club. Plusieurs personnalités importantes de la culture catalane ont participé à cette manifestation, ainsi que les médias et plusieurs grandes organisations

Barcelone règne dans tous les domaines

La saison 1998-99, celle des célébrations du Centenaire, a également été historique en raison des nombreuses réalisations sportives : les quatre sections professionnelles du Club (Football, Basket-ball, Handball et Roller Hockey) ont remporté leurs titres de champion respectifs.

En 2003, le président nouvellement élu, Joan Laporta, a amené avec lui une jeune et dynamique génération de directeurs qui ont totalement changé l’image du Club. Sa priorité était de faire en sorte que les succès sportifs du club aient un effet d’entraînement sur les aspects plus sociaux du club.

Les années suivantes ont été spectaculaires à bien des égards : succès sportifs, augmentation exponentielle du nombre de membres, progrès économique qui a placé le Club parmi l’élite mondiale et une attention sans précédent portée aux projets caritatifs qui a culminé avec l’accord de collaboration du Barça avec l’Unicef en 2006, qui projette l’image de bienveillance du Barça dans le monde entier, mondialisant ainsi définitivement la notion de “plus qu’un club”.

Van Gaal

Source : https://www.fcbarcelona.fr

39 depuis leur dernier exploit, l’équipe de Louis Van Gaal a remporté le double de la Liga et de la Coupe en 1997/98. La saison suivante, le Néerlandais a également mené son équipe au titre de champion.

Célébrations du centenaire

Le club a voulu que les célébrations du centenaire du FC Barcelone se poursuivent pendant un an. Les supporters et les sportifs ont bénéficié d’une série d’événements commémoratifs entre le 28 novembre 1998 et le 29 novembre 1999. Tout a commencé par une grande fête dans le stade. L’un des moments les plus mémorables a été celui où le légendaire chanteur catalan Joan Manuel Serrat a chanté l’hymne du Barça devant cent mille spectateurs. Le 28 avril 1999, un autre moment d’émotion a eu lieu avec le défilé de centaines de sportifs qui ont défendu les couleurs du FC Barcelone au fil des ans.

Laporta, une nouvelle ère

En juin 2003, les membres du club ont voté au sein d’un nouveau conseil d’administration, dirigé par Joan Laporta. Le nouveau conseil a fait appel à Frank Rijkaard comme entraîneur et Ronaldinho a été désigné pour diriger l’équipe sur le terrain.

L’équipe de Rijkaard remporte le championnat en 2004/05 avec style et conserve le titre la saison suivante. L’équipe était dirigée par Ronaldinho aux côtés d’Edmílson, Giuly, Belletti, Sylvinho et du duo Deco et Eto’o. Des joueurs locaux tels que Valdés, Oleguer, Puyol, Xavi et Iniesta ont également joué un rôle essentiel dans le succès de l’équipe.

Seconde Champions league

Le 17 mai 2006, le Barça a vu son nom gravé sur le trophée de la Ligue des champions pour la deuxième fois après avoir battu Arsenal 2-1 à Paris. Les buts d’Eto’o et de Belletti ont illuminé le Stade de France. Ce fut la victoire d’un football joyeux, le “joga bonito”, un style audacieux et acclamé dans le monde entier. Des milliers de membres et de supporters ont célébré la victoire à Paris, et des millions d’autres ont suivi le mouvement à Barcelone et dans d’autres villes de Catalogne et d’ailleurs.

Accord historique avec l’UNICEF

En 2006, un accord historique a été signé avec l’UNICEF, en vertu duquel le Club s’est engagé à collaborer financièrement avec cette association, qui œuvre pour les droits des enfants et leur protection, et dont l’anagramme porte désormais le maillot de la première équipe du Club. Le premier match au cours duquel l’équipe a porté le maillot portant le logo de l’UNICEF a eu lieu le 12 septembre 2006, au Camp Nou, lors d’un match de Ligue des champions contre le Levski Sofia. Le Barça a encore une fois fait preuve d’un grand courage et a remporté une victoire 5-0.

À partir de la saison 2008/09, sous la direction de Josep Guardiola, l’équipe s’est encore améliorée. Jouant avec le même style que celui de Cruyff, Guardiola a fermement soutenu l’idée de baser son équipe sur le système de jeunesse du club et a promu plusieurs jeunes talents dans la première équipe, ce qui a donné naissance à la meilleure équipe du Barça de tous les temps.

Le retour de Guardiola

En 2008, Josep Guardiola a accepté la difficile tâche de remplacer Frank Rijkaard comme entraîneur et a mis fin à une série de deux saisons sans trophée. Pour ce faire, il a appliqué le même style de jeu que lorsqu’il était joueur au Club, une philosophie d’attaque basée sur la passe, et cela s’est avéré être un grand succès.

Lors de sa première saison, Guardiola a remporté les trois trophées disponibles. Après un début de campagne victorieux en 2009/10, le Barça est devenu l’équipe des six trophées, tous remportés au cours de l’année civile 2009. La série de succès s’est poursuivie, Guardiola remportant 14 titres sur 19 possibles en tant qu’entraîneur au cours de ses quatre saisons à la tête de l’équipe. Guardiola est devenu une référence en matière de football et son équipe du Barça a dépassé le cadre strictement footballistique.

Le triplé

Source : https://www.pinterest.c

Le FC Barcelone s’est rendu au stade olympique pour tenter de remporter son troisième titre de la saison après avoir gagné la Copa del Rey et le championnat. Guardiola est allé en finale contre Manchester United avec plusieurs joueurs manquants en défense. L’équipe de Premier League a démarré en force mais le but d’Eto’o a changé la donne et à partir de ce moment, le Barça a dominé avec l’ajout d’une seconde de Messi pour faire le score final 2-0. Le 27 mai 2009, le Barça a remporté son troisième titre de champion d’Espagne grâce à sa victoire sur le tenant du titre, devenant ainsi la première équipe espagnole à remporter le triplé de la Copa del Rey, du championnat et de la Ligue des champions.

2009, une année magique

Sous la direction de Josep Guardiola, l’équipe a réalisé un rêve pendant 12 mois, en remportant tous les trophées possibles. Six titres qu’ils revendiquaient avec autorité, le Barça sur le terrain était intouchable. A la fin de la saison, il y avait des célébrations et les trophées continuaient à venir pour le reste de l’année.

Source : https://fracademic.com

13 mai – Copa del Rey

16 mai – Ligue

27 mai – Ligue des champions

23 août – Super Coupe d’Espagne

28 août – Super Coupe d’Europe

19 décembre – Coupe du monde des clubs de la FIFA

Sandro Rosell, nouveau président

Sandro Rosell a accédé à la présidence du FC Barcelone avec une vaste expérience dans le monde des affaires et du football. Il a commencé à diriger le club en 2003 en tant que membre du conseil d’administration sous la présidence de Joan Laporta. Rosell a été la force motrice de la signature de Ronaldinho.

La candidature de Rosell a utilisé le slogan “Nous sommes tous le Barça” dans le cadre d’un programme électoral créé après avoir écouté les membres pendant deux ans. En 2010, il a été élu nouveau président du FC Barcelone avec un succès écrasant de 35 021 voix, le meilleur résultat jamais obtenu. Sandro Rosell est ainsi devenu le président le plus voté de l’histoire du Club.

Du jamais vu dans l’histoire du Ballon d’Or

Le FC Barcelone est entré dans l’histoire avec la nomination de Xavi, Iniesta et Messi comme finalistes pour le FIFA Ballon d’Or 2010. Trois joueurs du Barça, tous issus de La Masia, ont balayé le podium. Les journalistes, entraîneurs et capitaines du monde entier, l’élite du football mondial, ont salué le style du Barça. C’était la première fois que les trois finalistes venaient de l’académie des jeunes du même club. C’était une reconnaissance totale du travail accompli à La Masia. Trois superstars développées à la maison, inculquées avec les valeurs de l’effort, de l’humilité, de l’esprit sportif et de l’enthousiasme, ont été sélectionnées comme les trois meilleurs joueurs du monde en 2010.

WEMBLEY, de nouveau

Le 28 mai 2011, le Barça a levé sa quatrième coupe d’Europe. La victoire a eu lieu au nouveau stade de Wembley, le même endroit où, en 1992, le Cruyff’s Barça avait remporté le trophée pour la première fois. Il était plein de symbolisme. Après avoir remporté une demi-finale très difficile contre le Real Madrid, le Barça a joué pour le titre contre Manchester United, qu’il avait battu en finale à Rome deux ans auparavant. Un Barça nettement supérieur s’est imposé 3-1 avec des buts par attaquant : Pedro, Messi et Villa.

Ce fut une grande démonstration de football, l’une des meilleures jamais vues dans une finale de Ligue des champions. L’Europe a salué le Barça, et la presse mondiale a suivi le mouvement. À la fin de l’été, le Barça a confirmé sa grandeur en remportant la Super Coupe d’Espagne contre le Real Madrid et la Super Coupe de l’UEFA contre Porto.

La mort de Tito Vilanova

Le 25 avril 2014, Francesc “Tito” Vilanova i Bayó (Bellcaire d’Empordà, 17/09/1968 – 25/04/2014, Barcelone), un homme aimé et admiré de tous, est décédé à l’âge de 45 ans après avoir été contraint, en juillet dernier, de quitter ses fonctions d’entraîneur de la première équipe, faute de pouvoir surmonter une maladie. Vilanova a également été le second de Guardiola de 2008 à 2012. Au total, 53 000 personnes sont venues au Camp Nou dans les jours qui ont suivi sa mort pour lui rendre un dernier hommage.

Adieu à deux légendes

Au cours de l’été 2014, le Barça a dit au revoir à deux capitaines. Deux symboles. Carles Puyol, l’éternel capitaine, a annoncé sa retraite en tant que joueur après 593 matchs officiels et une carrière qui a fait de lui une idole pour les fans du Barça. Les plus mémorables sont son arrêt défensif avec le bouclier du Barça lors d’un match de Ligue des champions, ses baisers à la Senyera lors de la déroute du Barça 6-2 au Bernabéu ou encore lorsqu’il a fait l’honneur à Abidal de soulever la Coupe après la victoire à Wembley en 2011. Le départ de Puyol a coïncidé avec celui de Victor Valdés, le gardien de but de longue date du Barça qui, quelques mois plus tôt, avait annoncé son intention de quitter l’équipe à la fin de la saison 2013/14. L’un des meilleurs à avoir porté le maillot blaugrana, Valdés n’a encaissé que 441 buts en 535 matches. Parmi ses performances les plus remarquables, on peut citer la finale de la Ligue des champions 2006 à Paris et la demi-finale contre Chelsea en 2009.

Luis Enrique : Arrivée et triplé

Luis Enrique, un ancien joueur du Barça très apprécié, a pris la place de Martino comme entraîneur à l’été 2014 et le succès a immédiatement suivi. Au cours de sa première année en tant qu’entraîneur, Luis Enrique atteindra le deuxième triplé de l’histoire du Barça, six saisons seulement après le premier. Le FC Barcelone a remporté la Ligue, la Copa del Rey et la Ligue des champions en une saison magique. La même équipe, composée de joueurs de haut niveau comme Messi, Iniesta, Neymar Jr et Luis Suárez, a remporté cinq titres au total en 2015, en ajoutant au triplé la Super Coupe de l’UEFA et la Coupe du monde des clubs. À ce triplé, l’équipe ajoutera quatre autres trophées la saison suivante : la Super Coupe d’Europe, la Coupe du Monde des Clubs, le championnat et la Copa del Rey. De plus, lors de la saison 2016/17, l’équipe a remporté la Copa del Rey, sa troisième consécutive.

Adieu Xavi

Source : https://fc-barcelone.com

Au cours de l’été 2015, coïncidant avec l’achèvement du deuxième triplé, Xavi Hernandez a annoncé son adieu. Le légendaire milieu de terrain du FC Barcelone a raccroché les crampons après 17 saisons dans l’équipe première. Il a fait ses adieux au club avec un total enviable de 25 titres : huit championnats, quatre Ligues des champions, trois Coupes d’Espagne, six Super Coupes d’Espagne, deux Super Coupes d’Europe et deux Coupes du monde des clubs. Xavi est parti avec 85 buts en 767 matches officiels, un record pour le FC Barcelone. Il a laissé en héritage son style de football unique.

Bartomeu remporte l’élection

Le 18 juillet 2015, Josep Maria Bartomeu a remporté l’élection à la présidence du FC Barcelone. Avec 25 823 voix, soit 54,6 % du total, Bartomeu a remporté la troisième élection la plus votée de l’histoire du club. Bartomeu a rapidement repris une partie du travail qu’il avait déjà commencé en janvier 2014, suite à la démission du précédent président, Sandro Rosell.

L’arrivée d’Ernesto Valverde

Ernesto Valverde avait été joueur au Barça sous la direction de Johan Cruyff et avait ensuite mené une carrière d’entraîneur très réussie. Il a pris la direction du Barça pour la saison 2017/18 et sous sa direction, une nouvelle ère a commencé pour le FC Barcelone, pleine d’optimisme et d’enthousiasme.

Le début de saison n’a pas commencé de la meilleure des façons. Les catalans se sont inclinés en finale de la Supercoupe d’Europe face au Réal Madrid. Cependant en championnat, l’équipe réalise un 21/21 et finit première de son groupe en Ligue des champions. Les barcelonais ont connu une grosse désillusion en quart de finale de la champions league contre l’AS Rome. Remportant le match aller 4-1 au Camp Nou, les catalans étaient proches de la qualification, cependant, au match retour, l’AS Rome a renversé la tendance en remportant le match 3-0 et se qualifie donc pour la demi finale. Le club finit la saison tout de même en beauté en remportant le championnat ainsi que la coupe pour sauver la saison. Lors de cette saison, les blaugranas ont battus un record datant de 1980, celui de la plus longue invincibilité avec une série étonnante de 43 matchs sans défaite.

Une nouvelle désillusion européenne

La saison suivante, les catalans remportant la Supercoupe face à Seville. Ils remportent également un 26ème sacre en Liga devant leur grand rival madrilène. Il s’agit du 8ème titre en 11 ans. Reproduisant la même erreur que l’année passée sur la scène européenne, le club catalan remporte le match aller 3-0 en demi-finale au Camp Nou face à Liverpool. A Anfield les reds ont su renverser la tendance dans un match historique, rempli d’anthologie, en s’imposant 4-0. Le club catalan finit la saison sur une défaite 3-1 en Copa Del Rey face à Valence.

Un nouveau départ pour Setién

Valverde fut limogé le 13 janvier 2020 à la suite de mauvais résultats. Setién le remplace en provenance du Bétis Séville. L’un des derniers match joué par le club avant le covid-19 fut le huitième de finale face à Naples, le match s’est soldé sur le score de 1-1.

 

Qui sont les 10 meilleurs joueurs de l’histoire du FC Barcelone ?

 

10 Hristo Stoichkov : 

Considéré comme le meilleur joueur bulgare de tous les temps, Hristo a été l’une des stars de la Dream Team et l’un des joueurs les plus populaires auprès des fans dans les années 1990, tant pour son football que pour son extraordinaire combativité. Il était polyvalent et pouvait jouer soit à gauche, soit au milieu, ce qui faisait de lui un attaquant très efficace, avec une grande vitesse et un instinct de buteur.

Il était considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde à l’époque, et il est l’un des trois joueurs du FC Barcelone à avoir remporté la Coupe d’Europe (1992), le Soulier d’or (1990) et le Ballon d’or (1995) avec Leo Messi et Luis Suárez.

Charismatique sur le terrain et en dehors, il ressentait sincèrement les couleurs du Barça, qu’il était toujours prêt à défendre avec courage et intensité. Le Camp Nou lui a rendu hommage le 29 mai 2005 avec un match entre un onze mondial et une équipe de vétérans de la Dream Team.

Hristo
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hristo_Stoitchkov

Palmarès :

  • Saisons avec le club : 1990-95 et 1996-98
  • Matchs joués : 341
  • Buts marqués : 162

Palmarès :

  • 1 Coupe d’Europe (1991/92)
  • 1 Coupe des vainqueurs de coupe (1996/97)
  • 2 Super Coupes d’Europe (1992 et 1997)
  • 5 ligues (1990/91, 91/92, 92/93, 93/94 et 97/98)
  • 2 Copa del Rey (1996/97 et 97/98)
  • 4 Super Coupes d’Espagne (1991, 1992, 1994 et 1996)
  • 2 Copa Generalitat (1990/91 et 92/93)

9 Dani Alves : 

Le 2 juillet 2008, Alves a rejoint le FC Barcelone , quittant Séville en larmes et déclarant qu’il aimerait jouer à nouveau pour le club. Il a déclaré être venu à Séville en tant que garçon et partir en tant qu’homme.

Le prix officiel du transfert s’élevait à 23 millions de livres sterling, dont environ 7 millions de plus en fonction d’un certain nombre de facteurs liés aux performances au cours des prochaines saisons de la carrière de Alves au FC Barcelone, ce qui en fait l’un des plus importants. chers défenseurs de l’histoire et le troisième joueur le plus cher acheté par le FC Barcelone à l’époque. Il a signé un contrat de quatre ans avec Barcelone, qui prévoyait une clause de rachat de 90 millions d’euros.

Alves a fait ses débuts européens et compétitifs pour Barcelone contre Wisła Kraków lors des éliminatoires du troisième tour de l’ UEFA Champions League 2008-09 le 13 août 2008. Il a fait ses débuts dans la Liga lors de la saison de Liga, à l’ouverture contre Numancia le 31 août 2008.

Plus tard dans sa première saison, il a manqué la finale de l’UEFA Champions League 2009 en raison d’une suspension du carton jaune. Barcelone a néanmoins battu Manchester United 2-0 pour compléter le triple après avoir également remporté la Liga et la coupe du Roi.

Lors de sa deuxième saison au Barça , le club a conservé le titre de Liga et remporté la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009 . Durant la saison 2010-11 , Alves a joué un rôle déterminant dans la victoire de Barcelone pour son troisième titre de Liga consécutif .

Le 28 mai 2011, Alves a disputé sa première finale de la Ligue des champions, Barcelone a battu Manchester United 3 à 1 à Wembley pour remporter sa quatrième Champions League.

En 2011-2012 , Alves faisait partie d’une équipe de Barcelone qui a remporté la Copa Del Rey et la Coupe du monde des clubs . En 2012-2013 , Alves a remporté le titre de Liga pour la quatrième fois en cinq saisons au FC Barcelone .

Lors de la saison 2013-2014 , Alves portait le numéro 22 autrefois porté par son ami Éric Abidal , à qui il avait offert de donner une partie de son foie lors du traitement du cancer du foie par Abidal.

Le 6 juin 2015, Alves a débuté pour le Barça lors de la finale de la Ligue des champions 2015, après avoir remporté sa cinquième Coupe d’Europe en battant la Juventus à l’ Olympiastadion de Berlin . Cela a fait de Barcelone le premier club de l’histoire à remporter deux fois le triple de la ligue nationale, de la coupe nationale et de la Coupe d’Europe.

Alves, Lionel Messi, Andrés Iniesta , Xavi , Gérard Piqué , Pedro et Sergio Busquets sont les seuls joueurs à avoir fait partie des deux équipes triples.

Le 9 juin 2015, Alves a signé un contrat de deux ans avec Barcelone, le conservant jusqu’au 30 juin 2017, avec la possibilité de prolonger son mandat d’un an.

Après que Barcelone ait été éliminé par l’Atlético Madrid en quarts de finale de l’ UEFA Champions League 2015-2016, Alves a enregistré une vidéo “bizarre” dans laquelle il personnifiait sa femme en le consolant après sa défaite et l’a affichée sur Instagram. Son entraîneur Luis Enrique l’a par la suite écarté des terrains contre Valence .

Le 2 juin 2016, Roberto Fernández , secrétaire technique de Barcelone, a annoncé qu’Alves quittait Barcelone après huit ans. Bien que sous contrat jusqu’au 30 juin 2017, Barcelone a autorisé Alves à quitter prématurément un transfert gratuit.

Dani Alves
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dani_Alves

Palmarès :

  • Saisons avec le club : 200
  • Matchs joués : 391
  • Buts marqués : 21
  • Passes décisives : 100

Palmarès :

  • 3 Coupes du monde des clubs (2009/10, 2011/12 et 2015/16)
  • 3 Ligues des champions (2008/09, 2010/11 et 2014/15)
  • 3 Super Coupes d’Europe (2009/10, 2011/12 et 2015/16)
  • 6 Liga (2008/09, 2009/10, 2010/11, 2012/13, 2014/15, 2015/16)
  • 4 Copa del Rey (2008/09, 2011/12, 2014/15, 2015/16)
  • 4 Super coupes d’Espagne (2009/10, 2010/11, 2011/12, 2013/14)
  • 2 Copas Catalunya (2012/13 et 2013/14)
  • 1 Super Coupe de Catalogne (2014/15)

Il a remporté pas moins de 40 titres majeurs, ce qui fait de lui le footballeur le plus titrés de l’histoire du football, son palmarès force l’admiration :

  • 6 Liga
  • 5 Coupe du Roi
  • 5 Supercoupe d’Espagne
  • 4 Supercoupe d’Europe
  • 3 Ligue des Champions
  • 3 Coupe du monde des clubs
  • 2 Coupe de l’UEFA
  • 2 Coupe des Confédérations
  • 2 Copa America
  • 2 Ligue 1
  • 1 Coupe de France
  • 1 Coupe de la Ligue
  • 1 Trophée des Champions
  • 1 Serie A
  • 1 Coupe d’Italie
  • 1 Coupe du monde U20

8 Luis Suárez :

Luis Alberto Suárez Díaz est venu au Camp Nou à l’été 2014 en tant que détenteur du Soulier d’or et l’une des plus grandes stars du football mondial. L’attaquant est né à Salto le 24 janvier 1987, et a signé pour cinq saisons.

Il a débuté au Club Nacional de Football de Montevideo, où il a joué jusqu’en 2006, avant de partir aux Pays-Bas pour rejoindre Groningue à l’âge de 19 ans. Une saison plus tard, il est passé à l’Ajax Amsterdam, où il a rapidement été l’une des plus grandes stars du football néerlandais.

Il a été meilleur buteur de l’Eredivisie 2009/10 et a mené l’Ajax en Ligue des champions. Fin 2010, il a disputé ses cinq premiers matches dans la plus grande compétition de clubs d’Europe. Peu de temps après, en 2011, il a pris la direction de Liverpool.

Ses buts lui ont rapidement valu une place de titulaire, où il a continué à marquer au moins dix buts par saison au cours de sa carrière professionnelle, que ce soit en Uruguay, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni.

À Anfield, ses statistiques se sont améliorées en même temps que les performances de son équipe, ce qui a presque permis à Liverpool de remporter le championnat pour la première fois en 24 ans. Au cours d’une merveilleuse dernière saison, il a marqué 31 buts en 33 matches pour partager le Soulier d’or avec Cristiano Ronaldo.

Suárez a fait ses débuts officiels pour le club le 25 octobre 2014 en Liga contre le Real Madrid. Le match s’est terminé par une défaite du Barça (3-1). Bien que l’accueil de sa nouvelle équipe en compétition officielle n’ait pas été des plus chaleureux, l’attaquant uruguayen a continué à prouver sa valeur tout au long de la saison.

Un mois seulement après ses débuts, Suárez a marqué son premier but officiel. C’était son sixième match pour le club et il a ouvert le score lors d’une déroute 4-0 en Ligue des champions à l’APOEL. Il a ensuite marqué son premier but au Camp Nou le 10 décembre, lors de la victoire 3-1 du Barça sur le PSG.

Le 15 février, le Barça a mis Levante en déroute au Camp Nou par un score de 5-0. Le point culminant de la journée est survenu lorsque Suárez s’est élancé vers le ciel pour marquer un spectaculaire but en ciseaux, terminant un centre d’Adriano dans le fond des filets.

Neuf jours plus tard, Suárez a marqué deux fois en huitième de finale aller de la Ligue des champions à Manchester City, puis est réapparu le 15 avril en quart de finale aller contre le PSG au Parc des Princes, inscrivant un but spectaculaire après avoir muselé David Luiz et envoyé le ballon dans le coin supérieur droit depuis l’extérieur de la surface.

De retour en Liga, Suárez a participé activement au but de la victoire 8-0 du Barça à Cordoue le 2 mai, réalisant son premier triplé pour le club. L’Uruguayen a inscrit les deuxième, quatrième et huitième buts de la rencontre.

Deux semaines plus tard, le 17 mai, bien qu’il ait manqué le match contre l’Atlético de Madrid en raison d’une blessure à l’ischio-jambier gauche, Suárez a fêté son premier titre avec le FC Barcelone. Néanmoins, Suárez est revenu à l’action le 30 mai et a dûment célébré la victoire 3-1 du Barça en finale de la Copa del Rey contre l’Athletic Club Bilbao.

Et pour couronner le tout, Suárez a une nouvelle fois fait preuve de détermination sur la plus grande scène de la saison, la finale de la Ligue des champions de l’UEFA. Lorsque la Juventus a égalisé à 1-1 en deuxième mi-temps, Luis Suárez a montré son instinct de buteur en finissant parfaitement son match après un arrêt de Buffon sur un tir de Messi, remettant le Barça à égalité 2-1 et rendant les 20 dernières minutes du match complètement différentes.

Après avoir surmonté les difficultés du début de saison et prouvé qu’il pouvait s’adapter à sa nouvelle équipe, Suárez allait former le trio de buteurs le plus dangereux de l’histoire. Sa relation avec Lionel Messi et Neymar, sur le terrain et en dehors, a été l’un des grands moments de la saison.

Ce “trident” a établi des records et fait l’envie du monde entier, contribuant à propulser le FC Barcelone vers un deuxième triplé historique dans l’histoire du club après avoir remporté la Liga, la Copa del Rey et la Ligue des champions de l’UEFA. Suárez a joué un rôle important dans le succès sans précédent de l’équipe.

Suarez
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Luis_Suárez_(football,_1987)

Palmarès :

  • Saisons au Club : 2014-
  • Matchs joués : 270
  • Buts marqués : 191
  • Passes décisives : 96
  • Trophées remportés :
  • 1 Coupe du monde des clubs (2015/16)
  • 1 Ligue des champions (2014/15)
  • 1 Super Coupe d’Europe (2015/16)
  • 4 Liga (2014/15, 2015/16, 2017/18 et 2018/2019)
  • 4 Copa del Rey (2014/15, 2015/16, 2016/17 et 2017/18)
  • 2 Super coupes d’Espagne (2016/17 et 2018/2019)
  • 2 Super Coupes de Catalogne (2014/15 et 2017/18)

7 Carles Puyol : 

Puyol a été l’un des acteurs les plus importants de l’histoire du Barça, il a effectué toute sa carrière professionnelle au Barça, mais il a commencé avec son équipe locale, La Pobla de Segur. Dans ses premières années, il s’est montré très prometteur et en 1995, à 17 ans, il a rejoint le système des jeunes du FC Barcelone et s’est installé à La Masia.

Il est très vite devenu un habitué de l’arrière du Barça B et le 2 octobre 1999, il a fait ses débuts tant attendus dans l’équipe première.

À partir de ce moment, Puyol a commencé à faire des apparitions régulières dans l’équipe première, souvent en commençant par l’arrière droit. Grâce à sa polyvalence et à son goût du travail bien fait, il s’adapte également à la position de milieu de terrain, position dans laquelle il s’établira finalement au Barça et en équipe nationale.

Puyol a dû attendre la saison 2004/05 pour remporter son premier grand trophée avec les balugranas. Il était le capitaine du club et un membre clé de l’équipe de Frank Rijkaard qui a remporté le titre de champion cette saison-là, Puyol tenant le trophée en l’air devant le public du Camp Nou.

Le succès se poursuit la saison suivante, le Barça conservant son titre de champion et remportant la Ligue des champions à Paris. Sous la direction de Josep Guardiola, Puyol continue à jouer un rôle essentiel dans le quatuor arrière du Barça, avant que les blessures ne le rattrapent lors de ses deux dernières campagnes en tant que joueur.

Lorsqu’il a finalement décidé de raccrocher les crampons, seul Xavi Hernández avait joué plus de matches pour le Club en compétition officielle.

Outre les trophées et les récompenses individuelles, la carrière de Carles Puyol restera dans les mémoires pour ses gestes emblématiques. Deux d’entre eux sont particulièrement marquants dans la mémoire : embrasser le brassard de capitaine lors de la victoire historique 6-2 en 2009 au Santiago Bernabéu et permettre à Éric Abidal de soulever le trophée de la Ligue des champions en 2011 à Wembley.

Carles Puyol
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Carles_Puyol

Carrière

  • Saisons au club : 1999-2014
  • Matchs joués : 663
  • Buts marqués : 23
  • Trophées remportés :
  • 2 Coupes du monde des clubs (2009/10 et 2011/12)
  • 3 Ligues des champions (2005/06, 2008/09 et 2010/11)
  • 2 Super Coupes d’Europe (2009/10 et 2011/12)
  • 6 trophées de la Ligue (2004/05, 2005/06, 2008/09, 2009/10, 2010/11 et 2012/13)
  • 2 Coupes d’Espagne (2008/09 et 2011/12)
  • 6 Supercoupes d’Espagne (2005/06, 2006/07, 2009/10, 2010/11, 2011/12 et 2013/14)
  • 6 Coupes de Catalogne (1999/2000, 2003/04, 2004/05, 2006/07, 2012/13 et 2013/14)

6 Ronaldinho : 

L’attaquant brésilien a rejoint le club en 2003 et a changé à jamais son histoire. Au cours de ses cinq saisons au club, il est devenu l’un des plus grands footballeurs de l’histoire du club.

Ronaldinho est venu à Barcelone à l’été 2003 pour diriger le nouveau projet de club qui a débuté avec Frank Rijkaard comme manager. L’homme qui devait porter le numéro 10 du Barça pendant cinq saisons a immédiatement enthousiasmé les fans par son jeu imaginatif qui a conduit à des mouvements auxquels très peu de footballeurs pouvaient aspirer.

Le 3 septembre 2003, lors de ses débuts en championnat au Camp Nou, il a marqué un énorme but contre Séville, en coupant de l’aile et en envoyant une frappe imparable sous la barre transversale.

Au cours de son séjour au Barça, il a marqué pas moins de 94 buts, même s’il s’est également distingué comme un grand créateur de buts. Avec lui à la tête de l’équipe sur le terrain, le Barça a connu certains des meilleurs moments de son histoire, remportant deux titres de champion consécutifs et surtout la Ligue des champions lors d’une finale inoubliable le 17 mai 2006 à Paris.

On se souviendra également de l’ovation qu’il a reçue à Santiago Bernabéu après avoir marqué deux magnifiques buts lors de la victoire 3-0 contre le Real Madrid le 19 novembre 2005. Pendant son séjour au Barça, il a également remporté des prix internationaux de premier plan tels que le Joueur mondial de la FIFA (2004 et 2005) et le Ballon d’or (2005).

Ronaldinho
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ronaldinho

Palmarès :

  • Saisons au club : 2003-2008
  • Matchs joués : 250
  • Buts marqués : 110
  • Trophées remportés :
  • 2 Ligues (2004/05, 2005/06)
  • 1 Ligue des champions (2005/06)
  • 2 Supercoupes d’Espagne (2005/06, 2006/07)
  • 3 Copa Catalunya (2003/04, 2004/05, 2006/07)

5 Ronald Koeman : 

Tintin Koeman sera toujours mentionné dans l’histoire du FC Barcelone pour avoir marqué le but qui a permis au Barça de remporter la Coupe d’Europe 1992 à Wembley

Le défenseur néerlandais (Zaandam, 1963) était l’une des figures centrales de la Dream Team, étant un joueur magistral juste devant la défense et étant le fournisseur d’étonnantes passes précises qui ont généré tant d’opportunités dangereuses.

On se souviendra aussi toujours de lui comme l’un des tireurs de penalties les plus fiables que le sport ait jamais connus, de ses capacités sur coup franc et de la puissance record qu’il pouvait mettre derrière le ballon. Il a marqué 106 buts en six ans au Barça, un chiffre incroyable pour un joueur défensif.

En fait, il est le défenseur qui a marqué le plus de buts dans l’histoire du club. En dehors du terrain, il était populaire pour son caractère agréable et terre-à-terre, et il est devenu l’une des idoles incontestées du club de l’époque. Il a fait partie du personnel d’encadrement du club de juillet 1998 à décembre 1999.

Koeman
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ronald_Koeman

Palmarès :

  • Saisons au club : 1989-95
  • Matchs joués : 350
  • Buts marqués : 106
  • Trophées remportés :
  • 1 Coupe d’Europe (1991/92)
  • 1 Super Coupe d’Europe (1992)
  • 4 Ligues (1990/91, 91/92, 92/93, 93/94)
  • 1 Copa del Rey (1989/90)
  • 3 Super coupes d’Espagne (1991, 1992 et 1995)
  • 2 Copa Generalitat (1990/91 et 92/93)

4 Xavi Hernandez : 

Xavi est, statistiquement parlant, le joueur le plus titré de l’histoire du football espagnol. Milieu de terrain issu du système de formation du club, il est l’exemple parfait des valeurs du Barça. Le chef d’orchestre du FC Barcelone lit le jeu à la perfection absolue. Il semblait toujours choisir les joueurs les mieux placés et avait un don étonnant pour créer du temps et de l’espace.

Il a rejoint l’équipe des moins de 12 ans en 1991/92, où il a joué en tant que défenseur central traditionnel, mais il a progressivement gravi les échelons pour occuper le poste de milieu de terrain central, dans lequel il est devenu une légende, non seulement au FC Barcelone mais dans le football mondial dans son ensemble.

Son mentor était Pep Guardiola et il allait devenir le successeur du général du milieu de terrain. Xavi était étonnamment créatif et était le véritable cerveau du moteur du Barça. Bien que n’étant pas physiquement fort, il utilisait ses connaissances pour déjouer les adversaires à maintes reprises. Il n’y avait pas de garantie plus sûre au milieu du parc que ce joueur exquis.

Il a fait ses débuts en équipe première en 1998 sous la direction de Louis van Gaal, et a conservé sa place en équipe première pendant dix-sept saisons remarquables. C’est sous la direction de Frank Rijkaard, en 2003, qu’il a commencé à se faire un nom.

Lorsqu’il a joué sous la direction de son modèle Pep Guardiola, au cours de la saison 2008/09, sa légende était déjà gravée dans la pierre. lors de sa dernière saison en tant que blaugrana. après la retraite de Carles Puyol, il est devenu capitaine du Barça.

Il a quitté le Barça en 2015 avec tous les honneurs, ayant battu le record du club pour les apparitions en équipe première et remporté plus de titres que tout autre Espagnol avant lui. Xavi fera toujours partie de l’héritage du FC Barcelone.

Xavi
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Xavi

Palmarès :

  • Saisons au Club : 1998-2015
  • Matchs joués : 869
  • Buts marqués : 97
  • Trophées remportés :
  • 2 Coupes du monde des clubs de la FIFA (2009/10 et 2011/12)
  • 4 Ligues des champions (2005/06, 2008/09, 2010/11 et 2014/15)
  • 2 Super coupes européennes (2009/10 i 2011/12)
  • 8 ligues (1998/99, 2004/05, 2005/06, 2008/09, 2009/10, 2010/11, 2012/13 et 2014/15)
  • 3 Copas del Rey (2008/09, 2011/12 et 2014/15)
  • 6 Super coupes espagnoles (2005/06, 2006/07, 2009/10, 2010/11, 2011/12 et 2013/14)
  • 6 Copas Catalunya (1999/2000, 2003/04, 2004/05, 2006/07, 2012/13 et 2013/14)
  • 1 Supercup catalan (2014/15)

3 Andrès Iniesta : 

Il était l’un des joueurs les plus aimés et les plus emblématiques pour les fans du FC Barcelone. Les amoureux du ballon rond ont toujours apprécié son style de jeu soyeux, son engagement envers l’équipe, sa modestie et sa bonne humeur en dehors du terrain.

Milieu de terrain créatif d’une qualité footballistique extraordinaire, Iniesta se distinguait par son talent pur et son intelligence. Petit par la taille et insaisissable, ses incroyables capacités sur le ballon ont fait de lui un élément essentiel du système blaugrana. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme l’un des plus grands joueurs espagnols de tous les temps.

Il est arrivé au club en 1996/97 pour rejoindre l’équipe des moins de 14 ans après avoir joué dans les catégories de jeunes de son club d’Albacete, sa ville natale : à 12 ans, tous ceux qui l’ont vu jouer ont immédiatement pris conscience de son talent.

Après avoir évolué dans les équipes U16 et U19, Iniesta a fait ses débuts en équipe première sous la direction de l’entraîneur Louis Van Gaal le 29 octobre 2002, alors qu’il était encore membre de l’équipe B du Barça. Sa première apparition a eu lieu lors d’une victoire 1-0 en Ligue des champions au Club Brugge en Belgique.

Depuis lors, l’avenir d’Iniesta en tant que joueur est à jamais lié à cette période glorieuse au cours de laquelle le Barça a remporté trophée après trophée tout en éblouissant les fans avec le football qu’il a pratiqué sous la direction de Frank Rijkaard, Pep Guardiola, Tito Vilanova, Luis Enrique et Ernesto Valverde.

Ce fut une époque remarquable pour les Blaugranes, la présence apaisante d’Iniesta au milieu de terrain étant un élément essentiel de ce succès. Son égalisation de dernière minute contre Chelsea à Stamford Bridge, qui a permis au Barça de se qualifier pour la finale de la Ligue des champions 2009, fera à jamais partie de l’histoire du club.

Il a laissé le Club en pleine forme en réalisant le doublé championnat/Copa del Rey lors de la saison 2017/18. Au cours de son passage au Barça, Andrés Iniesta a remporté pas moins de 32 trophées en tant que blaugrana et l’homme de Fuentealbilla aura toujours une place dans le cœur de chaque fan du Barça.

Comme l’a déclaré l’ancien entraîneur de l’équipe nationale espagnole, Vicente Del Bosque, “Iniesta sera toujours un exemple de la façon de jouer et de se comporter en professionnel”.

Iniesta a donné son nom à une rue et une statue dans sa ville natale de Fuentealbilla pour honorer son but lors de la finale de la Coupe du monde 2010 qui a donné à l’Espagne sa toute première victoire dans la compétition. En outre, un club de supporters du Barça a été créé qui porte son nom.

Iniesta
Source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrés_Iniesta

Palmarès :

  • Saisons au Club : 2002-2018
  • Matchs joués : 758
  • Buts marqués : 66
  • Trophées remportés :
  • 3 Coupes du monde des clubs (2009/10, 2011/12 et 2015/16)
  • 4 Ligues des champions (2005/06, 2008/09, 2010/11 et 2014/15)
  • 9 ligues (2004/05, 2005/06, 2008/09, 2009/10, 2010/11, 2012/13, 2014/15, 2015/16 et 2017/18)
  • 6 Copas del Rey (2008/09, 2011/12, 2014/15, 2015/16, 2016/17 et 2017/18)
  • 7 Super coupes d’Espagne (2005/06, 2006/07, 2009/10, 2010/11, 2011/12, 2013/14 et 2016/17)
  • 5 Copas Catalunya (2003/04, 2004/05, 2006/07, 2012/13 et 2013/14)
  • 2 Super Coupes de Catalogne (2014/15 et 2017/18).
  • 3 Super Coupes d’Europe (2009/10, 2011/12 et 2015/16)

2 Johan Cruyff :

Cruyff était l’un des meilleurs joueurs au monde de tous les temps et, à son époque, il était considéré comme le numéro un.

Son immense qualité lui a valu une reconnaissance mondiale et il a remporté le prix du Ballon d’or à trois reprises (1971, 1973 et 1974).

Le Néerlandais a signé pour le FC Barcelone en août 1973, après de longues négociations avec son ancien club, l’Ajax. Dès sa première saison, Cruyff explose sur la scène ; il utilise son intelligence et son génie technique pour aider le FC Barcelone à remporter le championnat en 1973-74 la première fois en 14 ans.

Dans les yeux des supporters, ils se souviendront toujours de nombreuses images du but qu’il a marqué contre l’Atlético Madrid au Camp Nou et de la fameuse victoire 0-5 contre Madrid au Bernabeu en 1974, qui restera dans l’histoire. Au cours des saisons suivantes, le Barça n’a pu remporter que la Copa del Rey en 1977-78. Cruyff a quitté le club en 1978.

En 1988, il revient au club en tant qu’entraîneur et met en place la meilleure période de l’histoire du club : il remporte 4 titres de champion, entre autres, et gagne la Coupe d’Europe pour la première fois à Wembley en 1992 avec la “Dream Team”. Cruyff a ensuite quitté le club en 1996.

Il a reçu deux hommages au Camp Nou, le premier lors de son départ en tant que joueur le 27 mai 1978 et le second avec la “Dream Team” qu’il a entraînée le 10 mars 1999.

En 1999, il a été élu meilleur joueur du siècle en Europe et en septembre 2006, il a reçu la croix de Saint Jordi de la part du gouvernement de Catalogne.

Cruyff est décédé le 24 mars 2016 après avoir perdu son combat contre le cancer du poumon.

Le gouvernement espagnol lui a décerné à titre posthume la médaille d’or du mérite sportif royal. Également à titre posthume, le 18 avril, il a reçu le prix Laureus pour l’esprit du sport. Le 1er juillet 2016, la mairie de Barcelone lui a remis la Médaille d’or du mérite sportif qui a été recueillie par sa famille le 10 novembre au Saló de Cent de la mairie de Barcelone.

Cruyff
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Johan_Cruyff

Palmarès :

  • Saisons au club : 1973-78
  • Matchs joués : 231
  • Buts marqués : 86
  • Distinctions honorifiques
  • 1 Ligue (1973/74)
  • 1 Coupe du Roi (1977/78)

 

 

 

 

1 Lionel Messi 

La carrière de footballeur de Leo Messi a commencé en 1995 chez Newell’s Old Boys. À l’âge de 13 ans, Lionel Messi a traversé l’Atlantique pour tenter sa chance à Barcelone. Messi a fait des progrès spectaculaires à chacun des différents niveaux d’âge gravissant les échelons jusqu’au Barça C, suivi du Barça B et de la première équipe en un temps record.

A l’âge de 16 ans, Messi a fait ses débuts en équipe première lors d’un match amical contre Porto. La saison suivante, champion en titre, Messi a fait sa première apparition dans un match officiel le 16 octobre 2004, lors de la victoire du derby de Barcelone contre l’Espanyol au stade olympique (0-1).

Plusieurs joueurs de l’équipe première étant gravement blessés, il a été fait appel aux services de plusieurs joueurs de l’équipe réserve, et Messi est devenu un élément régulier des équipes du Barça.

Sa percée a eu lieu lors de la saison 2005-06, en commençant par une performance incroyable lors du match du trophée Joan Gamper contre la Juventus. Il s’est également distingué au Santiago Bernabéu, lors de l’inoubliable victoire 3-0 du FC Barcelone, ainsi qu’à Stamford Bridge, lors du match de Ligue des champions contre Chelsea.

Les blessures l’ont tenu à l’écart pendant une grande partie de la dernière partie de la saison. Messi a malgré tout disputé un total de 17 matches de championnat, 6 en Ligue des champions et 2 en Copa del Rey, et a marqué huit buts.

Au cours de la saison 2008/09, et maintenant sans Ronaldinho à ses côtés, Messi est devenu la principale vedette de l’équipe du Barça qui a remporté le triplé et il a marqué en finale de la Copa del Rey et de la Ligue des champions. Il a également marqué le but contre Estudiantes qui a remporté la première Coupe du monde des clubs du Barça.

Messi, comme à Rome, a joué un rôle essentiel dans la finale de la Ligue des champions à Wembley en 2011. Il a marqué un but de l’extérieur pour donner l’avantage à son équipe.

La saison 2011/12 a vu Messi jouer à nouveau un rôle clé en remportant la Super Coupe d’Espagne, la Super Coupe de l’UEFA, la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA et la Copa del Rey. La saison suivante, l’attaquant a été une fois de plus essentiel, les Blaugranes remportant le titre de champion avec 100 points.

En 2014/15, ses 56 buts, toutes compétitions confondues, ont jeté les bases d’un deuxième triplé dans l’histoire du club. En 2018, Messi devient capitaine, succédant au défunt Andrés Iniesta. Le titre de champion en 2019 a vu l’Argentin devenir le footballeur le plus décoré de l’histoire du FC Barcelone avec 34 trophées à son actif.

Sur le plan individuel, Messi n’a cessé de battre des records tout au long de sa carrière. En 2005, il est devenu le plus jeune joueur à avoir jamais marqué dans le championnat du Barça, un record détenu aujourd’hui par Ansu Fati.

En 2011/12, Messi a dépassé le record de César Rodríguez de 232 buts officiels pour devenir le meilleur buteur de tous les temps du club. Il a terminé l’année 2012 avec le nombre record de buts en une année civile (91), battant ainsi le record historique établi par Gerd Müller (85 pour le Bayern Munich et l’Allemagne en 1972).

L’année suivante, en 2013/14, Messi a atteint un nouveau record, dépassant le total de 369 buts de Paulino Alcántara pour devenir le meilleur buteur de tous les temps au sein du Club

La saison 2014/2015 a été l’une des plus brillantes de la star argentine. Tout d’abord, lors d’un match contre Séville au Camp Nou Messi a dépassé les 251 buts de la carrière de Telmo Zarra pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du championnat.

Messi a également dépassé les 71 buts de Raúl pour devenir le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions. L’Argentin a également dépassé le record de Luis Figo en matière de passes décisives en Liga (105).

Palmarès :

Messi
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lionel_Messi
  • Saisons au Club : 2004-
  • Matchs joués : 714
  • Buts marqués : 622
  • Passes décisives : 267
  • Trophées remportés :
  • 3 Coupes du monde des clubs (2009/10, 2011/12 et 2015/16)
  • 4 Ligues des champions (2005/06, 2008/09, 2010/11 et 2014/15)
  • 3 Super Coupes d’Europe (2009/10, 2011/12 et 2015/16)
  • 10 Liga (2004/05, 2005/06, 2008/09, 2009/10, 2010/11, 2012/13, 2014/15, 2015/16, 2017/18 et 2018/2019)
  • 6 Copa del Rey (2008/09, 2011/12, 2014/15, 2015/16, 2016/17 et 2017/18)
  • 8 Supercoupes d’Espagne (2005/06, 2006/07, 2009/10, 2010/11, 2011/12, 2013/14, 2016/17 et 2018/2019)
  • 4 Copas Catalunya (2004/05, 2006/07, 2012/13 et 2013/14)
  • 2 Super Coupes de Catalogne (2014/15 et 2017/18)
  • 6 FIFA Ballon d’Or (2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2019)
  • 6 Meilleur buteur de la Ligue des Champions (2008/2009, 2009/2010, 2010/2011, 2011/2012, 2014/2015, 2018/2019)
  • 6 Soulier d’Or (2009/2010, 2011/2012, 2012/2013, 2016/2017, 2017/2018, 2018/2019)
  • 6 « Pichichi » meilleur buteur de la Liga (2009/2010, 2011/2012, 2012/2013, 2016/2017, 2017/2018, 2018/2019)
  • 1 Ballon d’or à la Coupe du Monde (2014)
  • 2 Meilleur joueur de la FIFA (2009,2019)
  • 2 Meilleur joueur d’Europe (2010/2011, 2014/2015)
  • La MSN ? Sans aucun doute la meilleure attaque du FC Barcelone

Sans oublier que Messi a fait partie de la MSN (Messi, Neymar, Suarez), voici quelques chiffres de leurs domination européenne :

  • 2014/15 : 122 buts (58 Messi, 39 Neymar, 25 Suárez), 66 passes décisives (31 Messi, 24 Suárez, 11 Neymar)
  • 2015/16 : 131 buts (59 Suárez, 41 Messi, 31 Neymar), 79 passes décisives (27 Neymar, 26 Messi et Suárez)
  • 2016/17 : 111 buts (54 Messi, 37 Suárez, 20 Neymar), 66 passes décisives (27 Neymar, 20 Suárez, 19 Messi)

Le palmarès de la MSN :

  • 2 Liga : 2014/15, 2015/16
  • 3 Coupes du Roi : 2014/15, 2015/16, 2016/17
  • 1 Supercoupe d’Espagne : 2013
  • 1 UEFA Champions League : 2014/15
  • 1 Coupe du Monde des Clubs : 2015
You might also like

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More