Atalanta-Valence, le match de trop contre le Covid 19 ?

210

Le match entre ces 2 équipes s’est déroulé ce 19 février 2020 à Milan. Ce match de Ligue des champions opposait l’Atalanta de Bergame à Valence. Selon plusieurs spécialistes, le match n’aurait pas du se dérouler en raison du risque élevé de la pandémie. Cependant ce match a quand même eu lieu, ainsi que le match retour mais celui-ci à huit-clos.

Etait-ce le match qui a propagé le virus ?

Alors que le virus se propageait petit à petit, les autorités italiennes ont décidés de maintenir la rencontre. Pourtant les voyant n’étaient pas tous au vert. En effet, le virus commençait à s’installer dans le nord de l’Italie et principalement près de Milan. Milan, là ou le match aller de cette rencontre s’est déroulée. San Siro

Plus de 45 000 personnes étaient présente pour ce match là. Des milliers d’espagnols ont fait le déplacement depuis Valence. D’après un médecin italien interrogé par le quotidien italien Corierre Dello Sport, ” l’agrégation de milliers de personnes, à deux centimètres les unes des autres, en criant, en s’embrassant, a pu favoriser la propagation du virus”.

Toujours d’après ce même médecin, la date et la rencontre et celle d’arrivée du virus coïncide. Près de un mois plus tard. Ce médecin, Francesco Le Foche, est médecin et immunologue à Rome (Polyclinique Umberto).

Le match est sans doute à l’origine de cette transmission

Ce match a été un moyen important de transmission pour le virus. Mais je pense que la pandémie a démarré avant, dans les campagnes, durant les foires agricoles et dans les bars de village” déclare Massimo Galli. Il est responsable au sein de l’hôpital de Milan, dans le service des maladies infectieuses.

Par la suite, il a tout de même ajouté “Mais le fait de rassembler plusieurs milliers de personnes dans la même zone et le même lieu peut avoir été un facteur important de diffusion”.

Qualification historique de l’AtalantaAtalanta

Outre, le fait que les matchs ne devaient pas se jouer, l’Atalanta sort victorieuse de ce huitième de finale. En effet, les italiens se sont facilement qualifiés pour les quarts de finale. Leur victoire lors du match aller controversé à Milan, était net et sans bavure. Cette victoire s’est soldée sur le score de 4-1. Un domination et une efficacité incroyable. Du côté italien, Hateboer a inscrit un doublé, Ilicic ainsi que Freuler étaient les buteurs. Du côté espagnol, Cheryshev était l’unique buteur.

Un match retour fou

Alors que la qualification était presque déjà assurée, l’Atalanta s’est également imposée en Espagne. Le match s’est soldé sur le score de 3-4. Une qualification amplement méritée. Ilicic a inscrit un quadruplé, seuls quelques joueurs ont eu le privilège de s’offrir un quadruplé en Champions League. Le buteur slovène a inscrit 5 buts lors de ces deux rencontres, ses 5 premiers buts lors de cette compétition. En inscrivant un doublé, Kevin Gameiro a redonné espoir à Valence mais Ilicic a très vite calmé les ardeurs des espagnols. Torres a inscrit le dernier but pour les espagnols. Cette qualification est donc amplement méritée par une domination totale sur l’ensemble des deux matchs. Un score cumulé de 8-4, soit 12 goals en 2 matchs de Ligue des champions, ce sont des statistiques folles.

 

You might also like

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More